Les cryptomonnaies n’en finissent plus de faire des émules. Au départ reléguées au rang de monnaies spéculatives et marginales, elles ont d’abord su attiser le curiosité puis l’intérêt de millions d’investisseurs de par le monde. Assez pour qu’en moins de dix ans, les cryptomonnaies les plus réputées à ce jour, à savoir le Bitcoin, Le Litecoin et l’Ethereum, connaissent un essor si phénoménal que même les banques du système monétaire classique ne peuvent plus les ignorer. C’était encore le cas récemment de la Saxo Bank qui, au début du mois, a commencé à proposer à ses clients d’investir dans les cryptomonnaies.

Du trading de cryptomonnaies dans à la Saxo bank, soit dans le milieu monétaire classique

L’orientation a de quoi surprendre mais se comprend fort aisément. Les cryptomonnaies, loin d’être réservées à un usage interne, commencent à se populariser. De plus en plus de transactions s’effectuent par leur biais. De ce fait, cette monnaie gagne forcément en valeur alors que ses utilisateurs, sans cesse plus nombreux, lui accordent une importance fiduciaire.

Lire aussi : 4 choses à savoir avant d’acheter du Litecoin

Quand certains organismes bancaire ont fait feu de tout bois contre les cryptomonnaies, les ont raillées quand elles n’appelaient pas carrément à leur destructions, d’autres organismes bancaires telle que la Saxo Bank au Danemark, amorcent le tournant des cryptomonnaies. Il s’agit d’investissement d’avenirs prometteurs et les proposer à leurs clients, en l’état, ne peut que leur être salutaire.

La Saxo Bank propose des cryptomonnaies, une première au Danemark, mais pas dans le monde

Si, effectivement, la nouvelle a quelque chose d’inédit au Danemark, elle s’inscrit néanmoins dans la continuité d’une tendance observable depuis plusieurs mois déjà. Bien avant la Saxo Bank, la banque UBS en Suisse ou la Morgan Stanley aux États-Unis proposaient déjà des services analogues dans leurs instituts bancaires.

Considérant que le Salvador travaille à faire du Bitcoin la monnaie officielle de son territoire, on ne peut qu’en conclure que le système blockchain a de beaux jours devant lui alors qu’il n’en finit plus de se popularisaient. Ceux qui l’ignoraient finissent pas se prosterner devant. Mais peut-être faut-il interpréter cette nouvelle comme moins idyllique qu’elle n’y paraît.

Faut-il se réjouir de l’implication de la Saxo Bank et des banques classiques dans le trading de cryptomonnaies ?

N’oublions pas que le système blockchain et le Bitcoin y étant associé a été créés initialement pour offrir un réseau d’échanges décentralisés et cryptés. L’intérêt alors, étant de s’émanciper ainsi du système bancaire où chaque donnée bancaire circule via une base de données centralisée et accessible par les différents acteurs bancaires.

En s’associant ainsi aux cryptomonnaies, les grandes banques de par le monde ne cherchent pas à poursuivre cet idéal mais, au contraire, à l’entraver. Il serait question pour la Saxo Bank comme les autres proposant des cryptomonnaies, de gérer des portefeuilles pour le compte de leurs clients. Leur permettant ainsi d’avoir l’œil sur l’origine et l’issue de chaque transaction opérée pour leur compte.

En agissant ainsi, le système bancaire contribue à centraliser à nouveau de manière insidieuse le système bancaire en gardant le contrôle sur la provenance et l’arrivée des flux des cryptomonnaies. On peut considérer que cette manœuvre, en plus d’être profitable aux clients des banques concernées, est aussi un moyen de garder le contrôle sur des transactions cryptées s’occasionnant sous leur impulsion seulement.